Etude webperf mobile des sites web Santé-Pharma

Sur le marché de la Santé et de la Pharmacie, le trafic est résolument Mobile First avec 60 % des visiteurs qui viennent de ce device. Pour les mobinautes, la vitesse est l’exigence UX n°1 selon une étude de Google, pourtant, les sites mobiles de ce secteur sont loin d’être optimisés pour que les pages s’affichent rapidement. Chiffres à l’appui, voyons comment se situent les sites web Santé-Pharma en termes de webperf, et quels sont les enjeux et les leviers d’amélioration.

SEO et UX en Santé-Pharma : pourquoi un site rapide est important 

Notre étude nous a permis de constater qu’entre 2019 et 2020, le trafic des sites Santé-Pharma a augmenté de 32 % sur desktop et de 38 % sur mobile. Ce device est déjà le plus utilisé pour consulter des sites Santé-Pharma, et on voit que l’écart continue de se creuser avec le desktop. En termes d’acquisition de trafic, le SEO est le levier principal, largement devant le trafic direct et les campagnes paid. Il a connu une augmentation de 79 % entre 2019 et 2020, et +40 % pendant la période de crise sanitaire entre mars et mai 2020.

Le SEO est donc un enjeu majeur pour les sites Santé-Pharma, et la concurrence est rude pour se démarquer dans les SERP ! 

En effet, si Google tient compte de la vitesse dans son algorithme (nouvel algorithme Page Experience annoncé pour 2021, apparition des Core Web Vitals pour mesurer les KPI essentiels pour l’UX…), elle reste l’un des critères les plus difficiles à satisfaire.

Commençons par voir les métriques sur lesquelles un site Santé-Pharma devrait se concentrer pour évaluer sa web performance.

Comment monitorer la vitesse d’un site web Santé-Pharma

Voyons en détail les métriques essentielles que nous avons monitorées pour mener notre étude (il en existe beaucoup, et il est même possible de les customiser !).

  • Le Time To First Byte

Le TTFB indique le moment où le navigateur reçoit une réponse du serveur. Il est important pour le SEO, puisque plus la réponse est rapide, plus Google peut crawler et indexer de pages rapidement. Sachez que ce temps de réponse peut aussi être tributaire du temps de réponse du serveur en lui-même (au-delà de l’optimisation de la page) et de la qualité de connexion.

  • Le First Contentful Paint / Start Render

FCP et Start Render sont des métriques “cousines”, c’est la méthode de mesure qui diffère (Real User Monitoring vs.Synthetic Monitoring). Il s’agit de l’instant où la page blanche laisse place aux tous premiers éléments visuels. C’est ainsi le moment à partir duquel l’attention de l’internaute est captée, et ce qui donne une première impression de vitesse.

  • Le Speed Index

Cette métrique évalue la progression de l'affichage des éléments au-dessus de la ligne de flottaison. Plus le viewport est rempli rapidement, meilleure est la sensation de vitesse, et donc l’UX.

  • Le Time To Interactive et le First Input Delay

Un site qui s’affiche rapidement, ce n’est pas tout ! Il faut aussi pouvoir interagir rapidement. Le TTI évalue ainsi le temps qu’il faut à une page pour devenir interactive sans latence et de façon durable. Quant au FID, il permet de mesurer le temps de réaction entre une action de l’internaute et la réaction du navigateur.

Maintenant que nous avons vu les principaux indicateurs à suivre pour un site web Santé-Pharma, voyons comment nous en avons évalué les temps de chargement pour notre étude. 

Comment mesurer la vitesse des sites web Santé-Pharma

Nous avons mené nos tests avec PageSpeed Insights pour observer la vitesse de 20 des plus gros sites Santé-Pharma en France. Cet outil Google établit un score de vitesse et considère que :

  • de 1 à 49, le site est lent
  • de 50 à 89, le site est moyen
  • de 90 à 100, le site est rapide.

Les résultats nous ont révélé que la moyenne du score PageSpeed des sites Santé-Pharma est de 83,5 sur desktop, et de 43 sur mobile (donc considérés comme lents).
Par ailleurs, seuls 5 % des sites que nous avons analysés sont considérés comme rapides sur desktop par PageSpeed… et aucun sur mobile. Aïe.

Les opportunités d’améliorations PageSpeed

Si vous testez votre site avec PageSpeed, vous verrez que la partie Opportunities propose des conseils d’optimisations. Attention à ne pas les prendre au pied de la lettre ! Certaines sont souhaitables, d'autres pas applicables, ou d’autres encore ne produiront pas les effets promis par Google.
Par exemple, la recommandation du format WebP pour les images permet en effet une meilleure compression que le JPEG, mais en réalité, ce n’est pas ce qui va réellement alléger vos pages (en tout cas pas dans les proportions indiquées par Google). Par ailleurs tous les navigateurs ne supportent pas ce format.

Comparatif de la vitesse des sites Santé-Pharma

Dans certains cas, nous avons observé qu’il fallait parfois 10 secondes avant de pouvoir interagir avec une page de façon fluide. C’est beaucoup trop ! Face à une frustration aussi intense, les internautes risquent de quitter le site et de ne plus y revenir.

Aussi, nous avons comparé les sites Santé-Pharma au top 50 des plus gros sites français dont nous mesurons la vitesse pour notre classement mensuel avec le JDN :

  • les sites Santé-Pharma ont un TTI en moyenne 2 fois plus élevé ;
  • le Speed Index est en moyenne 39 % plus élevé.

Pour vous aider à vous situer dans votre propre secteur, vous retrouverez les FCP, Speed Index, TTI et FID les plus hauts et les plus bas des sites Santé-Pharma dans notre étude.
Vous l’aurez compris, il y a beaucoup à faire pour que les pages des sites mobiles du secteur Santé-Pharma soient considérées comme rapides par les internautes (c’est leur exigence principale en termes d’UX)… comme par Google ! Et quand on sait l'importance du Mobile First et de la vitesse pour le moteur de recherche (Google généralise l’indexation Mobile First en septembre 2020), la nécessité de s’améliorer est évidente.

Comment faire pour avoir un site rapide ?

La performance d’un site peut être améliorée “de tous les côtés” : 

  • côté Back-end, pour agir notamment sur le TTFB. Même si c’est a priori la partie la moins visible, vous devez en prendre soin (hébergement, taille et capacité des serveurs, cache applicatif, CDN…). En effet, si un site met 2 secondes à servir le 1er octet, l’expérience utilisateur commence mal ;
  • côté Front-end, en appliquant les techniques et les bonnes pratiques pour optimiser le temps de chargement (poids pages, réduction des requêtes, priorisation des éléments au-dessus de la ligne de flottaison pour renforcer l’impression de vitesse…). Vous pouvez gérer les développements en interne, utiliser des plug-in ou adopter une solution SaaS pour automatiser toutes ces tâches (et c’est précisément notre spécialité ;)).

Découvrez tous les KPI et data webperf pour vous situer par rapport à votre secteur dans notre étude.


Restez informés de nos prochaines études et webinaires,

abonnez-vous à notre newsletter mensuelle :


Je m'abonne !

 


Hello SMX Paris !