La vitesse de chargement est l’exigence UX n°1 des visiteurs de votre site web, et pour répondre à cette exigence vous devez optimiser votre frontend. C’est-à-dire que vous devez rendre vos pages légères et rapides, optimiser votre code (HTML, JS, CSS…), vos images, vos ressources… Google, qui tient compte des temps de chargement dans son algorithme avec les Core Web Vitals, veut lui aussi que vos pages se chargent vite. Bref, tout le monde veut un site rapide !

Mais au-delà de la fluidité et du confort, avez-vous une idée de l’impact des temps de chargement sur votre CA, vos taux de conversion, votre SEO bref, sur vos KPIs ? 

Si vous avez besoin de comprendre l’impact de la vitesse sur vos résultats business, de convaincre votre boss ou vos équipes en interne, voici des chiffres clés à connaître.

 


Taux de conversion et vitesse de chargement

Vitesse de chargement et taux de conversion

L’impact de pages web rapides

  • -0,1 seconde de chargement peut entraîner +8% de conversions. (données Google)
  • 77% des utilisateurs de smartphone sont plus enclins à effectuer un achat auprès d’une entreprise si son site ou son application mobile leur permet de réaliser cet achat rapidement. (données Google)
  • King Jouet a boosté ses conversions de 5% en 1 mois grâce à l’optimisation du temps de chargement de son site web.
  • 0,1 seconde de temps de chargement en moins, c’est :
    • +8,4% de conversions et +9,2% sur le panier moyen dans le retail ;
    • +10,1% de conversions et +1,9% sur le panier moyen dans le voyage ;
    • +8,6% de pages vues par session dans le luxe ;
    • -8,3% de rebond sur les formulaires dans le retail en général
  • Carré Blanc a augmenté ses conversions de 25% en améliorant la vitesse de chargement de ses pages web.
  • Ebay a constaté +0,5% d’ajouts au panier à chaque amélioration de 100 ms sur le temps de chargement de la page de recherche.
  • SnipesUSA.com a diminué ses temps de chargement de 30%, et son taux de conversion moyen a alors doublé, passant d’environ 1% à environ 2%.
  • AliExpress a réduit le temps de chargement de 36% et a constaté une augmentation de 10,5% des commandes et une augmentation de 27% des conversions pour les nouveaux clients.
  • Le spécialiste de robes de demoiselle d’honneur Revelry a optimisé les images sur son site Ecommerce. Les pages web se chargent ainsi 43% plus vite, les taux de rebond ont diminué de 8% et la conversion a augmenté de 30%
  • Phildar réduit ses taux de rebond de 10% grâce à des pages web plus rapides.
  • Radins.com a amélioré son Speed Index de 51% sur desktop et a vu les conversions augmenter de  12%, ainsi qu’une baisse du taux de rebond de 25%. 
  • Des pages accélérées ont permis au spécialiste du voyage Villages Clubs du Soleil de baisser ses taux de rebond de 20%.
  • Zalando a vu son ses revenus augmenter de 0,7% par session en réduisant de 100 ms le temps de chargement de ses pages web. 
  • Tokopedia a réduit ses temps de chargement de 14 secondes à 2 secondes pour les mobiles en connexion 3G : +19% de visiteurs, +35% de sessions, +7% de nouveaux utilisateurs, +7% d’utilisateurs actifs et +16% de sessions par utilisateur.
  • Rossignol a divisé ses temps de chargement par 10 en moins de 6 mois, favorisant ainsi ses taux de conversion qui ont évolué de 94%.
  • Des pages web rapides ont permis à Petit Bateau d’obtenir +10% de conversions.
  • Pour l’un de nos clients, après optimisation des JS, les performances et l’expérience utilisateur sur les mobiles Android ont été tellement améliorées que le CA a plus que doublé en 1 an, pour dépasser le chiffre généré sur iOS (comparatif soldes 2018 vs. 2019).
  • Pinterest a observé 15% d’inscriptions en plus sur sa plateforme grâce à l’amélioration de sa vitesse de chargement.
  • Pour les laboratoires Pfizer, +38% de vitesse s’est traduit par -20% de taux de rebond.
  • Le site Tui.se a accéléré les pages de son site web de 78%, ce qui lui a permis de réduire ses taux de rebond de 31%.
  • Vodafone a vu ses ventes décoller de 8% avec un Largest Contentful Paint (LCP) amélioré de 31%.
  • Vape Club a amélioré sa vitesse : +3,18% de conversions sur mobile et 8,63% sur desktop (et +49% de visibilité pour le mobile et +56% pour le desktop sur les moteurs de recherche).
  • Grâce à l’optimisation de sa vitesse de chargement de -1 seconde, Walmart.com a constaté une augmentation de 2% des taux de conversions. Le retailer rapporte par ailleurs que « chaque amélioration de 100 millisecondes entraîne une augmentation des revenus allant jusqu’à 1%« .
  • NDTV, l’une des principales chaînes d’information et sites web en Inde, a amélioré le LCP de 55% et a enregistré une réduction de 50% du taux de rebond.
  • Comment Swappie a augmenté son chiffre d’affaires mobile de 42 % en se concentrant sur le Core Web Vitals.
  • L’amélioration des Core Web Vitals sur la page d’accueil de Mail.ru a entraîné une augmentation moyenne de 10 % des taux de conversion.
  • La marque de cosmétiques MyKitsch.com affiche un taux de conversion de 8,15 % (+2 points par rapport à la moyenne habituelle) lors du Black Friday, que la marque attribue au fait que son site soit optimisé pour se charger en moins de 1 seconde.
  • QuintoAndar, une société proptech brésilienne qui a mené un projet d’amélioration de la performances web, a observé une réduction de 46 % du taux de rebond, une augmentation de 87 % des pages vues par session, et une amélioration de 5 % des conversions pendant la phase de validation.
  • Chez Farfetch, le taux de conversion a augmenté de 2,8 % pour chaque seconde de réduction du TTI, ce qui plaide en faveur d’une meilleure efficacité du code et du désengorgement du fil principal du navigateur.
  • Les sites e-commerce qui se chargent 1 seconde ont des taux de conversion moyens de 3,05% (et 39% pour la génération de leads). Ce chiffre tombe à 1,08% pour les sites web qui se chargent en 5 secondes (source Portent).
  • Les 20 premiers sites web aux USA ont un temps de chargement moyen de 1,08 seconde, et les 10 premiers ont un temps de chargement moyen de 1,96 seconde (source : Pingdom).
  • Rakuten 24 a constaté que la version optimisée de son site génère +53,37 % de revenus par visiteur, +33,13 % du taux de conversion, +15,20 % de la valeur moyenne des commandes, +9,99 % du temps moyen passé sur le site, -35,12 % de taux de rebond.

Les risques d’un site web lent 

  • Amazon a calculé qu’un ralentissement du chargement des pages d1 seconde seulement pourrait lui coûter 1,6 milliard de $ de ventes chaque année.
  • 70% des visiteurs d’un site poursuivent leur parcours sur une autre plateforme, hors ligne, ou finissent par ne rien acheter si un site est trop lent 
  • 1 seconde de temps de chargement en plus peut faire baisser les conversions de 20% sur mobile. (données Google)
  • Les difficultés de navigation sont l’une des raisons invoquées à plus de 19% pour expliquer l’abandon de panier sur mobile.
  • 1 seconde de temps de chargement en plus dans le retail
    • -7% de conversions
    • -11% de pages vues
    • -16% de satisfaction client
    • -20% de conversions 
  • 1 seconde de temps de chargement en plus sur mobile
    • +8,3% de taux de rebond
    • -3,5% de conversions
    • -9,4% de pages vues
  • Quand le nombre d’éléments (titres, texte, images…) sur une page passe de 400 à 6000, la probabilité de conversion chute de 95%.
  • En 2018, Amazon Prime a fait les frais d’une interruption de 63 mn pendant le “Prime day” – bilan estimé : 99M $ perdus.
  • En cas d’expérience négative, 43% des visiteurs iront sur un site concurrent pour le prochain achat.
  • Manque à gagner pour les sites Ecommerce retail : le CA annuel généré en plus si les pages étaient 25% plus rapides serait de :
    • +4,7M€ pour l’Ameublement  
    • +1,6M€ pour la High Tech
    • +1,5M€ pour la Mode
    • +365K€ pour la Grande Distribution
    • +173K€ pour la Cosmétique 
    • +120K€ pour la Puériculture
    • +115K€ pour le Bijou
    • +54K€ pour les Loisirs
  • Hubspot rapporte que si une page web se charge en 2,4 secondes, elle a un taux de conversion de 1,9%. Après 4,2 secondes, seulement 1% des visiteurs du site convertissent ; et si le temps de chargement approche des 6 secondes, les chances de convertir disparaissent presque complètement (0,6%).
  • Trainline a observé que le taux de conversion est de 40% quand le Time To First Byte (TTFB) est de 200 millisecondes, et lorsqu’il passe 2 secondes, les conversions sont divisées par 2.
  • 82% des consommateurs affirment que la lenteur des pages a un impact sur leurs décisions d’achat (source : Unbounce) :
    • 45% sont moins susceptibles de compléter leurs achats.
    • 37% sont moins susceptibles de revenir.
    • 22% ne font rien.
    • 12% sont susceptibles d’en parler à un ami.

 


Référencement - SEO et vitesse de chargement

Vitesse de chargement et SEO / SEA

L’impact de pages web rapides

 

Les risques d’un site web lent

  • Google a ralenti l’affichage des résultats de recherche de 0,4 secondes et a alors perdu 8 millions de recherches par jour (soit des millions de publicités servies en moins).
  • 0,5 seconde supplémentaire dans chaque génération de page de recherche entraînerait une baisse du trafic de 20%.

 


Expérience utilisateur - UX et vitesse de chargement

Vitesse de chargement et expérience utilisateur

L’impact de pages web rapides

 

Les risques d’un site web lent

 


Technique et vitesse de chargement

… et côté technique  

  • Shopzilla a réduit de moitié ses coûts d’infrastructure en diminuant de 5 secondes le temps de chargement moyen des pages de son site web.
  • Sachez qu’un site web performant, c’est moins de transfert de données, moins de puissance de calcul côté serveur et côté client… et donc moins d’énergie consommée par le serveur, en termes de transfert, et par le client (vous pouvez évaluer l’empreinte carbone de vos pages web grâce à cet outil).
  • Selon une étude interne de Google, 40% des marques voient leurs performances web régresser au bout de six mois après avoir implémenté des optimisations webperf par elles-mêmes.

 

 

 

 

 

 

 

 


 

Il y a littéralement “1000” raisons d’avoir un site rapide, et sachez que toutes les optimisations qui permettent à des pages web de se charger rapidement peuvent être gérées automatiquement pour vous faire gagner en temps, en ressources et en efficacité !

C’est le métier du moteur de Fasterize, qui permet en plus de faire en sorte que les optimisations s’articulent intelligemment les unes par rapport aux autres. Vous voulez en savoir plus ?

 

Découvrez nos offres !

Hello SMX Paris !