Mobile first : modèles de téléphones mobiles

Vous suivez certainement les KPI de votre site web pour monitorer vos performances, le nombre de visiteurs uniques et de pages vues, les sources de trafic… Et en tant que férus de performance, nous espérons aussi que vous suivez la vitesse de vos pages web grâce à l’onglet Vitesse de la Search Console de Google 😉 Mais avez-vous une idée précise des supports utilisés par vos visiteurs ? Ces données sont essentielles pour pouvoir adapter votre site web à leurs besoins réels, et rendre vos pages rapides pour tout le monde, partout, tout le temps.

Réseau et équipement mobile : connaître le contexte de navigation de vos utilisateurs

Au-delà des personae qui vous permettent de définir les besoins et les attentes des cibles auxquelles vous destinez vos produits ou services, vous devez aussi savoir dans quel contexte vos visiteurs consultent vos pages web.

En effet, cela va avoir une grande influence sur leur expérience en tant qu’utilisateurs. Pourquoi ? Tout simplement parce que la vitesse des pages web peut varier selon qu’elles s’affichent sur mobile ou desktop, avec une connexion fibre, ADSL, 4G, 3G ou Edge, voire pas de connexion du tout !

Nous allons voir que si l’usage du mobile ne cesse de se développer, c’est généralement sur desktop qu’un navigateur reste plus à même d’afficher rapidement une page web. Dans le secteur du e-commerce, c’est certainement l’une des raisons pour lesquelles les taux de conversion sur mobile en France sont encore 2 à 3 fois inférieurs à ceux du desktop : les internautes font du repérage sur mobile et achètent sur ordinateur ou en boutique. Explorons en détail les raisons de ce phénomène, et voyons comment un site Mobile-First pourrait bien vous aider à renverser cette tendance.

La qualité du réseau mobile

Sur mobile, la qualité du réseau n’est pas toujours au rendez-vous (en termes techniques, c’est la latence). De ce fait, les pages web peuvent avoir besoin de plus de temps pour s'afficher, et les temps de chargement sont ainsi moins bons.

Par exemple, au Royaume-Uni en 2019, 8 % des espaces intérieurs n’ont pas de couverture pour les données mobiles. C’est le cas dans des régions comme l’Essex ou le Suffolk, où les mobinautes doivent parfois se déplacer dans des endroits très précis de leur domicile ou de leur jardin, et se mettre dans des positions acrobatiques pour capter du réseau.

En France, certaines zones d'habitation ne sont toujours pas couvertes ni par la 3G, ni la 4G comme on le voit sur cette carte réalisée par l’Arcep.

En tant qu’éditeur de site web, vous n’avez évidemment pas la main sur le réseau, mais vous pouvez en revanche optimiser vos pages pour qu’elles s’affichent le plus vite possible, y compris dans ces conditions dégradées.
Alors, pour offrir une expérience de qualité à tous vos utilisateurs où qu’ils soient, vous devez tenir compte de ces cas qui vous semblent peut-être relever de l’exception, mais qui peuvent toutefois représenter une part importante de votre audience mobile.

Outre la qualité réseau, le modèle de téléphone mobile entre également dans l’équation pour les temps de chargement. 

La puissance des processeurs sur mobile

Les processeurs des ordinateurs de bureau permettent généralement aux pages web de s‘afficher plus rapidement que sur mobile. En effet, les processeurs des téléphones mobiles sont souvent moins puissants. Par ailleurs, un téléphone d’entrée de gamme a forcément un processeur moins efficace qu’un téléphone dernier cri.

C’est un élément à prendre en compte car plus vos pages sont lourdes (à cause de ressources ou de code HTML / CSS / JS mal optimisés…), plus elles ont besoin de temps pour s’afficher, et ce quel que soit le device. Evidemment, cette lenteur se fera encore plus sentir sur un mobile d’entrée de gamme, qui plus est si vos pages comportent une part importante d’images ou de fichiers JavaScript

Mais quand on sait que la vitesse est le critère UX le plus important pour les mobinautes, et que 53 % d’entre eux quittent une page au bout de 3 secondes si elle n’est pas chargée, vous l’aurez compris : vous devez absolument soigner vos temps de chargement sur tous les supports ! C’est primordial pour votre image, pour vos taux de conversion et pour votre SEO. Et pour de bons temps de chargement, il ne suffit pas de tester la vitesse de votre site web uniquement sur un mobile dernière génération

Alors, voyons à présent comment faire mieux connaissance avec votre audience, tout simplement grâce aux données de Google Analytics.

Comment connaître l’audience mobile d’un site web

Dans l’onglet Audience - Mobile de Google Analytics, vous pouvez premièrement observer la proportion de trafic venant du mobile par rapport au desktop.

google analytics : identifier les modèles de mobile

Puis, poussez l’investigation un peu plus loin, dans l’onglet Devices :

google analytics : identifier les modèles de mobiles - Onglet Devices

 

C’est ici que vous pourrez découvrir de quels modèles de mobile sont équipés vos utilisateurs. Ce sont des données précieuses, notamment pour savoir dans quelles conditions tester votre site.
Si vous optimisez vos pages web en les testant uniquement sur des téléphones puissants, elles vont certainement s’afficher rapidement dans le navigateur d’un mobile récent et haut de gamme. Mais qu’en est-il sur un navigateur pour un mobile d’entrée de gamme ?
Ainsi, si votre audience est en majorité équipée de mobiles peu puissants, vous devez en tenir compte pour la qualité de leur expérience utilisateur.

Et au-delà de l’expérience utilisateur, avez-vous pensé à votre référencement ? En effet, pour votre SEO, vos pages doivent se charger rapidement pour que le robot de Google puisse parcourir et indexer un maximum de pages en un minimum de temps.

C’est d’autant plus important que depuis septembre 2020, le moteur de recherche est passé à l’indexation Mobile-First ; autrement dit, il crawle les pages de votre site web en priorité comme s’il était un mobile. Et comme vos visiteurs et vos clients, le robot Google n’aime pas perdre du temps.

Alors, pour vous aider, voici quelques astuces pour tester votre site et l’optimiser afin qu’il soit vraiment Mobile-First.

Comment tester et optimiser la vitesse des pages web sur mobile pour un site Mobile-First

Comment tester la vitesse d’un site mobile

Pour savoir à quel point votre site est rapide et ce que vous pourriez faire pour optimiser la vitesse de vos pages web, vous devez naturellement tester votre web performance sur mobile.

  • Google propose pour cela un outil gratuit et facile d'utilisation, qui permet par ailleurs d’estimer le CA que vous pourriez générer en plus en accélérant vos pages sur mobile. Il s’agit de Test My Site.
  • Le moteur de recherche qui œuvre activement pour un web plus rapide propose également PageSpeed Insights, autre outil gratuit qui génère un score de vitesse et délivre des recommandation générales sur les techniques pour rendre une page web plus rapide.
  • Si vous êtes familiers avec le monitoring de vitesse, vous pouvez aussi vous aventurer sur WebPageTest, une référence pour la communauté webperf. Cet outil vous permet de définir les conditions de test de vos pages en indiquant le modèle de mobile, la qualité du réseau… 

Et maintenant que vous avez identifié le profil de vos utilisateurs, les mobiles dont ils sont équipés, et que vous avez testé la vitesse de vos pages web selon les différentes conditions de navigation... comment passer à l’action pour accélérer votre site ?

Comment optimiser des pages web pour mobile 

Accélérer un site mobile ne présente que des avantages. C’est un atout pour l’expérience utilisateur, et donc pour vos taux de conversion puisque vos visiteurs seront plus à même d’aller au bout du tunnel d’achat au lieu de quitter votre site web parce qu’il est trop lent.

Nous l’avons vu, c’est aussi une force pour votre SEO. Outre l’indexation Mobile-First, sachez que Google intègre la vitesse des pages dans son algorithme à partir de sa mise à jour Page Experience, qui inclut de nouveaux signaux appelés Core Web Vitals.

Alors, qu’attendez-vous pour accélérer vos pages web sur mobile ?
Voici quelques techniques que vous pouvez explorer plus en détail :

  • Optimisez vos images pour des pages plus légères (compression, redimensionnement) ;
  • Réduisez la taille et le poids de vos ressources (fichiers HTML, CSS, JavaScript…) ;
  • Adoptez un CDN pour rapprocher le contenu de vos utilisateurs ;
  • Soignez votre mise en cache...

Les techniques et les bonnes pratiques d’optimisation pour accélérer les pages web sont nombreuses, et elles évoluent rapidement. Vous pouvez les automatiser pour économiser des ressources et gagner en efficacité, et vous assurer qu’elles fonctionnent correctement les unes par rapport aux autres (notre moteur prévoit justement des optimisations dédiées au mobile). Cette automatisation fait aussi gagner du temps aux équipes techniques qui n’ont pas besoin d’intervenir sur le code, tout en soulageant votre serveur.

Voici quelques exemples concrets : en automatisant l'application des bonnes pratiques et des techniques webperf,

Alors, qu’attendez-vous pour passer à la vitesse supérieure pour un site Mobile-First, rapide partout, tout le temps et pour tout le monde ? 

Pour découvrir plus précisément les impacts de la vitesse de chargement sur votre expérience utilisateur,
votre référencement et vos conversions, découvrez notre livre blanc :

Télécharger le livre blanc 


Hello SMX Paris !