Ecommerce - Web performance - Vitesse de chargement

Le dernier trimestre est une période particulièrement intense pour les sites Ecommerce. En près de 3 mois, les retailers connaissent un enchaînement d’opérations commerciales sans pareil par rapport au reste de l’année. Le Black Friday ouvre la saison, suivi du Cyber Monday, et cette Cyber Week laisse ensuite place aux fêtes de Noël puis aux Soldes d’hiver. Aucun répit pour les sites marchands ! On vous aide à booster les performances de votre site internet en 5 points clés, avec des études et des conseils techniques pour accélérer vos pages web et améliorer vos taux de conversion, même pendant les pics de trafic qui mettent votre serveur à rude épreuve.

1. Optimiser la vitesse de chargement de vos pages web pour une expérience utilisateur de qualité…

Sachez que les difficultés de navigation sont invoquées dans près de 20 % des cas pour expliquer les abandons de panier. Alors, sur vos pages web, mettez tout en œuvre pour faciliter le parcours de vos utilisateurs !
Mettez en valeur vos CTA et la disponibilité des produits, simplifiez la lecture en évitant de surcharger le contenu (exit les éléments tels que les pop-ups, les animations et autres carrousels d’images)... Pour le checkout, offrez la possibilité de finaliser les commandes même sans être logué, facilitez la création de wish lists, et proposez autant de moyens de paiement en ligne que possible… Bref, déroulez le tapis rouge à vos visiteurs !
Aussi, comme vous le savez peut-être, la vitesse de chargement fait partie des critères UX prioritaires. Vos pages doivent donc continuer à être rapides, sur desktop et sur mobile, surtout pendant les périodes de promotion.
Sachant qu’1 seconde de temps de chargement en plus peut faire chuter les taux de conversion de 20 % dans le retail, l’optimisation de la vitesse de vos pages est indispensable ! Pour comprendre l’impact de la web performance sur l’ensemble de votre stratégie marketing, commerciale et SEO, et pour votre image de marque :

Télécharger le livre blanc

2. … et pour favoriser votre référencement

La qualité de l’expérience utilisateur est importante pour vos visiteurs, mais aussi pour Google. En effet, le moteur de recherche intègre des métriques qui permettent d’évaluer la vitesse à son algorithme, à partir de Page Experience Update (sa mise à jour 2021).

En pratique, Google va observer 3 aspects de l’UX et prendre en compte ces éléments pour le référencement :

Ainsi, pour booster votre SEO, vous devez évidemment travailler votre contenu, mais également optimiser la vitesse des pages de votre site internet.
Pour y voir plus clair et comprendre les enjeux, voici le replay de notre webinaire dédié à ces trois métriques que Google regroupe sous l’appellation “Core Web Vitals” :

Core Web Vitals : télécharger le dossier complet 

3. Monitorer et comparer la vitesse de votre site web à votre marché

Mais comment savoir si votre site web est “assez rapide” ?
Outre les métriques et les scores qui vous permettent d’évaluer la vitesse et la performance de votre site internet (Speed Index, Time To Interactive, Time To First Byte, Start Render / First Contentful Paint, score PageSpeed…), vous repérer par rapport à votre marché est important.
En effet, tous les sites web ne présentent pas le même niveau de complexité en termes de contenu. Ainsi, optimiser la vitesse n’implique pas les mêmes investissements pour un blog WordPress avec peu de contenu et quelques fichiers image, par rapport à une plateforme marchande avec du contenu riche, un grand nombre d’images et des fonctionnalités à valeur ajoutée pour les utilisateurs (personnalisation, aide en ligne, moteur de recherche, géolocalisation, AB Test…).

Au-delà du fait que tous les sites web ne présentent pas le même niveau de complexité en termes de contenu, la maturité des e-commerçants sur les questions de performance web varie d'un secteur à l'autre. Alors, pour tirer votre épingle du jeu d'un point de vue SEO, UX et conversions, vous devez faire mieux que vos concurrents direct ! Sans quoi Google les fera passer devant vous, et vos utilisateurs risquent de quitter votre site pour ceux de vos concurrents qui offrent une meilleure expérience (par exemple, sur mobile, 53 % des visiteurs quittent un site s’il met plus de 3 secondes à charger, et 80 % d’entre eux ne reviennent jamais).

Pour vous aider à vous repérer par rapport à votre écosystème, nous avons évalué la vitesse, les performances et le manque à gagner des sites de retail français en 2020 dans une étude à télécharger ci-dessous (et pouvez aussi consulter notre classement webperf mobile mensuel en partenariat avec le JDN pour vous comparer dans la durée) :

Téléchargez notre dossier sur le retail e-commerce

4. Manager vos Third Parties

Nous venons d’évoquer les contenus riches et les services à valeur ajoutée sur les pages web, et comme vous le savez, certains dépendent de tiers (images, contenu multimédia, JavaScript, tracking, publicité…).
En période de promotions, pour augmenter vos chances de booster votre CA, votre site internet doit évidemment être accessible et rapide à chaque seconde. Vos Third Parties doivent rester un atout et ne surtout pas se transformer en fardeau pour la vitesse de chargement vos pages. En cas d’anomalie, vous devez pouvoir intervenir en temps réel, quitte à désactiver les tiers qui posent problème, pour que vos utilisateurs puissent finaliser leurs achats en ligne.

Pour comprendre comment hiérarchiser et manager vos Third Parties, suivez le replay de notre webinaire, ou téléchargez notre étude dédiée. Vous verrez qu’un grand nombre de tiers sur votre site n’est pas forcément responsable du ralentissement de vos pages… à condition qu’elles soient bien optimisées, et vos JavaScript bien implémentés.

Téléchargez notre étude sur les Third Parties

5. Anticiper les pics de trafic

Ce n’est pas un secret : pendant les périodes de promotions, le trafic augmente. D’après les données relevées par Similar Web lors du Black Friday en 2019 : Cdiscount a connu une hausse de 120% par rapport à son nombre moyen de visites par jour au mois de novembre, la Fnac a enregistré un pic de trafic de 111%, et Boulanger de 100%.
Pour que les taux de conversion suivent, les pages de votre site Ecommerce doivent continuer à offrir une expérience utilisateur de qualité. Nous venons de le voir, cela passe par une bonne gestion de vos Third Parties, et c’est aussi une question d'anticipation sur d’autres aspects techniques de votre site internet, quelle que soit la plateforme ou le CMS que vous utilisez (WordPress, Shopify, Salesforce Commerce Cloud, Magento, Prestashop, solution custom…), ou votre solution d’hébergement.

Sachez par exemple qu’une indisponibilité de près d’1h a déjà coûté 99 millions de dollars à Amazon lors des Prime Days en 2018 ; ou encore, que les pages du site web des grands magasins Macy’s sont restées inaccessibles durant une journée entière pendant le Black Friday en 2016, ce qui a nécessairement entraîné des pertes conséquentes.
Comment éviter ces mésaventures ? Tout simplement en prévoyant les pics de trafic, pour soulager votre serveur et préserver vos performances. Voici un guide complet avec une check-list et des conseils techniques qui vous aideront à maintenir la disponibilité et la vitesse de vos pages web :

Téléchargez notre dossier sur les pics de charge


Nous espérons que tout ce contenu et ces ressources vous auront aidé et inspiré, et que vous serez ainsi fin prêts pour profiter au mieux des fêtes de fin d’année !

Enfin, pour une efficacité optimale et des améliorations pérennes, gardez en tête que, comme le SEO, l’optimisation de la vitesse de chargement d’un site web nécessite de travailler votre code et vos ressources dans la durée.

La performance web vous intéresse ?
Recevez chaque mois nos actualités par e-mail,
abonnez-vous tout simplement à notre newsletter :

Je m'abonne !