Etude sur l'impact des Third Parties sur la vitesse de chargement des pages web

JS, tiers, widgets… Les Third Parties sont un sujet particulièrement douloureux pour de nombreuses équipes, qu’elles soient IT, Marketing ou E-commerce. Pourtant, 94 % des sites contiennent des scripts tiers et ils apportent de la valeur business et UX :  publicités, tracking, contenus dynamiques ou personnalisés, chat, fonctionnalités avancées, scripts d’A/B Test… Alors qu’ils peuvent multiplier par 2 à 3 le temps d’accès à une fonctionnalité.

Comment en tirer le meilleur parti tout en gardant site rapide ? C’est ce que nous avons voulu élucider dans notre étude.

Téléchargez le livre blanc

Définition des Third Parties et méthodologie de notre analyse

Qu’est-ce qu’un Third Party ? Ce sont tous les éléments hébergés sur une origine partagée et publique, largement utilisés par une grande variété de sites, et qui ne sont pas maîtrisés par les éditeurs du site.

Ils peuvent servir pour de la publicité (affichage et mesure), des analytics, héberger des services partagés publics ou des contenus privés (CDN ou Content Delivery Network), des contenus (image, texte, vidéo…), des fonctionnalités de support ou de relation client (chat, avis clients,…), de l’hébergement de données personnelles…

Il peut aussi s’agir de fonctionnalités marketing (tests A/B, fonctionnalités de vente, génération de leads, e-mail marketing…), social media (boutons de partage, likes…) ou encore de Tag Management (pour gérer les autres tiers).

Ce n’est certainement plus un secret pour vous : les JS ont un impact sur la vitesse des pages

Pour comprendre précisément comment et pourquoi, nous avons analysé la performance des versions mobile de plus de 200 sites e-commerce français courant 2019.

Les données ont été collectées pendant 9 mois via WebPageTest, et nous avons isolé les Third Parties d’après la liste de trackers identifiés comme tels par le plug-in Ghostery

Nous avons ensuite mesuré la médiane des résultats obtenus sur plusieurs tests afin de s’affranchir des pics, sur des pages mobiles, en 3G à Paris sur un Nexus 5X (téléphone moyen de gamme), sur Chrome, avec 1 test par jour à raison de 3 runs par test.

Ce que révèle notre analyse des Third Parties

La publicité rend-elle les pages web lentes ? Tous les tiers se valent-ils, et comment mesurer leur impact ? Grâce aux données que nous avons collectées, nous avons pu identifier différentes catégories de tiers et nous avons évalué leur incidence sur la vitesse des pages :

  • ceux qui modifient profondément la page comme les tests A/B ou certaines solutions de chat,
  • les solutions de tracking,
  • la publicité.

Dévoilons en partie nos observations : nos analyses ne nous ont pas permis d'établir une corrélation directe entre le nombre de Third Parties sur un site et la plupart des métriques webperf liées à l’affichage, comme le Speed Index.

 

Corrélation entre Third Parties et Speed Index - PageSpeed

Le lien n’est pas non plus évident en termes d’interactivité, même si nous avons remarqué un léger impact sur le Time To Interactive et le Load Time (ce qui semble logique, puisque ces indicateurs sont influencés par le nombre de requêtes - et plus il y a de JS, plus il y a de requêtes).

Corrélation entre Third Parties et Time To Interactive - PageSpeed

 

Corrélation entre Third Parties et Load Time - PageSpeed

Ainsi, on ne peut pas affirmer que le nombre de scripts tiers est déterminant en lui-même pour la vitesse de chargement, ce que notre étude illustre par des exemples concrets avec données chiffrées à l’appui. Nous avons ainsi détaillé plusieurs cas dont nous expliquons les performances : 

  • des sites qui hébergent de nombreux Third Parties mais dont les KPI webperf (Speed Index, Time To Interactive, First Input Delay…) sont bons ;
  • et certains qui, au contraire, ont de mauvais temps de chargement malgré un nombre relativement faible de scripts tiers.

En somme, un site n’est pas forcément lent à cause d’un grand nombre de Third Parties.

Un site lent à cause de scripts tiers n’est pas une fatalité !

Pour générer du revenu publicitaire, ajouter ou personnaliser du contenu, proposer des fonctionnalités aux internautes (chat, suggestions de produits…), les Third Parties sont incontournables.
Partant de ce postulat, comment savoir lesquels privilégier, sachant que certains sont indispensables pour le tracking, l'amélioration de l’UX, la relation client…? C’est ce que notre étude vous permettra de comprendre.

Vous verrez que les scripts tiers ne dégradent pas forcément vos performances… à condition que votre site soit correctement optimisé.

Pour vous aider dans ce sens, vous trouverez aussi nos conseils d’experts webperf sur les bonnes pratiques, les méthodologies et les outils pour gérer les Third Parties - de WebPageTest à Lighthouse en passant par les fonctionnalités de Chrome Dev Tools.


Bref, tout pour avoir un site rapide, soigner votre score PageSpeed et profiter en toute sérénité des fonctionnalités avancées pour votre marketing et votre relation client.

Pour comprendre l'impact des scripts tiers sur vos temps de chargement
et savoir comment les monitorer et les manager, découvrez les détails de notre étude :

Téléchargez le livre blanc


Hello SMX Paris !