Paroles2Chanson - Parles.net - Web Performance - Vitesse de chargement

Paroles.net existe depuis 1996, et Paroles2chansons depuis 2004. Ces deux sites cumulent 10 millions de pages vues et 6 millions de visiteurs chaque mois. 85 % du trafic vient du SEO, c’est pourquoi Martin Mutel, CEO de Cypok Media, a réagi aux annonces de Google à propos des Core Web Vitals et de l’update Page Experience prévue pour 2021 en faisant appel à Fasterize pour réaliser un audit de vitesse. Il prend ainsi de l’avance et accélère les pages de ses sites web dans un contexte particulièrement concurrentiel.

Fasterize : Qu’est-ce qui vous a décidé à réaliser un audit de vitesse ?

Martin Mutel : Nos sites Paroles.net et Paroles2chansons évoluent dans un univers de contenus dupliqués. Les paroles sont les mêmes sur tous les sites, et nous sommes parfois en concurrence avec de gros sites web internationaux pour les paroles de chansons en langues étrangères. De ce fait, difficile pour nous de nous démarquer avec le contenu pour un meilleur référencement, nous devons miser sur d’autres critères, notamment la vitesse.
Même si nous sommes conscients du fait que la vitesse est un signal parmi d’autres pour le moteur de recherche, nous avons souhaité anticiper la mise à jour annoncée pour 2021 en accélérant nos pages pour garder une longueur d’avance dans notre écosystème.

Les annonces de Google relatives aux Core Web Vitals, et l’approche de la mise à jour Page Experience qui donne plus de poids à la vitesse dans son algorithme nous ont donc poussés à agir.

Pour commencer, nous avons observé nos scores Lighthouse et PageSpeed Insights afin de nous situer, et nous comparer avec notre écosystème. Puis nous avons fait appel aux experts de Fasterize, car bien que nous soyons conscients de notre besoin d’accélérer nos pages web, nous n’avions ni l’expertise, ni les ressources en interne.

Fasterize : Vous aviez déjà identifié les leviers d’amélioration de la vitesse des pages de vos sites ? 

M. M. : Absolument. En tant que telles, nos pages sont très légères puisqu’il s’agit de paroles de chansons. C’est simplement du texte. Mais tout notre modèle repose sur des Third Parties, et notamment sur de la publicité. Sans ces services, nos sites seraient peut-être les plus rapides du monde et je n’aurais besoin de personne pour qu’ils soient performants ! Mais nous avons besoin des Third Parties pour assurer nos revenus. 

Plus précisément, les pages de Paroles2chansons pouvaient atteindre un poids de 2 à 3 Mo, dont 1 à 2 Mo de tiers.

L’objectif de cet audit webperf était donc de réussir à trouver le bon compromis entre la performance et la réalité du métier ; autrement dit : être rapide et gagner sa vie.

Fasterize : Quels sont les points d’amélioration que l’audit vous a permis d’identifier, et quels enseignements en tirez-vous ?

M. M. : Sans surprise, ce sont donc les services tiers qui pèsent le plus lourd sur nos pages, mais comme expliqué, nous en avons besoin.

Nous suivons les recommandations de l’audit tout en tenant compte du fait que certains tiers ne peuvent pas être évincés. En d’autres termes, nous acceptons que certaines pages soient ralenties par les tiers qui nous permettent de générer des gains substantiels. 

L’audit de Fasterize nous a permis de nous concentrer sur l’essentiel : afficher le contenu en priorité - ce que les internautes cherchent sur notre site web - et la publicité ensuite.
Pour cela, il a fallu :

  • limiter la dépendance critique à certaines régies et privilégier Google Tag Manager pour tout inclure en asynchrone côté frontend, et aussi limiter les impacts de certains prestataires côté backend, afin d’optimiser l’expérience utilisateur comme le SEO ;
  • mettre de côté les CDN gratuits que nous utilisions jusqu’alors, car ils ne garantissent pas 100 % de disponibilité et n’offrent pas des temps de connexion optimaux ;
  • faire un tri entre nos players vidéo pour choisir le plus performant ;
  • permettre un affichage des fonts au plus tôt (tout simplement avec font-display:swap)
  • inliner le CSS - comme il est suffisamment léger, et le parcours utilisateur généralement unique, il n’y a pas de risque d’effet de bord sur le cache client.

Fasterize : Comment avez-vous organisé vos équipes pour déployer les recommandations de l'audit de Fasterize ?

M. M. : Nous avons une toute petite équipe technique : un développeur front et un admin serveur, qui avaient des notions webperf et qui ont pu monter en compétence suite à l’audit de Fasterize. Comme quoi, en étant bien accompagnés, c’est tout à fait possible d’adresser des sujets de performance, même avec des effectifs limités !

L’un ou l’autre des membres de l’équipe technique assure l’application des recommandations de l’audit de vitesse selon la nature des tâches. Elles sont parfois loin d’être triviales, mais nous savons qu’elles sont bénéfiques pour la performance de nos pages, et nous espérons voir le résultat de nos efforts quand Google aura mis à jour son algorithme !

Vous souhaitez échanger avec nos experts
pour vous aider à accélérer votre site ?

Découvrez notre offre d'audit !


Hello SMX Paris !