Speed update

Google vient d’annoncer une nouvelle mise à jour : à partir du 18 juillet prochain, la vitesse d’une page sera un facteur de classement pour les recherches sur mobile. Nous vous proposons de décrypter cette annonce : dans quelle mesure cela impactera-t-il votre référencement ? Comment mesurer ? Comment optimiser les performances de votre site ?

Nous savons depuis longtemps que Google s’intéresse au mobile (il y a eu les expérimentations du Red Slow Label et le Slow to load, le mobile first index, AMP).
Déjà en juin 2016, Gary Illyes, analyste des tendances chez Google, avait confirmé que la prochaine mise à jour de l'algorithme mobile de Google utiliserait la vitesse de chargement d’une page comme facteur de classement.
Ce n’était donc qu’une question de temps. C’est d’ailleurs un critère déjà pris en compte sur les recherches desktop depuis avril 2010.

Speed Update : quel(s) impact(s) pour votre référencement ?

The “Speed Update,” as we’re calling it, will only affect pages that deliver the slowest experience to users and will only affect a small percentage of queries.


Le Speed Update impactera seulement les pages qui offrent l'expérience la plus lente aux utilisateurs et n'affectera qu'un faible pourcentage de requêtes. Pas de panique donc.

Néanmoins, cela nécessite de garder un oeil sur vos performances (je vous conseille de vous intéresser au “Budget performance”) et de savoir comment vous vous situez vis-à-vis de vos concurrents. Pour cela, je vous invite à suivre les classements webperf que nous publions en partenariat avec le JDN chaque mois. Ils peuvent être de bons points de repère. Vous y trouverez 3 classements : un classement général répertoriant les 50 sites les plus visités en France, un classement dédié aux sites e-commerce et enfin un classement spécialisé média. Le mois prochain, nous y ajouterons un classement “travel”.

Speed Update : comment mesurer la vitesse de chargement de vos pages mobiles ?

Sur ce point, l’annonce ne dévoile que peu de détails. Seule information : les développeurs doivent réfléchir globalement à la manière dont les performances affectent l'expérience utilisateur et prendre en compte diverses mesures de l'expérience utilisateur.

We encourage developers to think broadly about how performance affects a user’s experience of their page and to consider a variety of user experience metrics.

Comment mesurer alors ? Nous vous avons préparé une petite sélection des métriques les plus importantes et révélatrices de l’expérience utilisateur :

  • Le Start Render : cette métrique mesure la première fois que le navigateur affiche autre chose qu'une page vierge.
  • Le First Contentful Paint : il est déclenché lorsqu’un contenu est affiché (un élément défini dans le DOM). Il peut s’agir de texte, d’image (incluant les images de fond), du canvas ou SVG. Cette métrique est actuellement disponible uniquement sur Chrome.
first contentfull paint

Source : GTmetrix

Quelle est la différence entre le Start Render et le First Contentful Paint (FCP) ?

La mesure du Start Render se base sur une vidéo enregistrée, ce qui est particulièrement fiable. Cependant, il peut mesurer un élément visible, mais sans intérêt (un background coloré par exemple).

Le FCP quant à lui, est une mesure prise par le navigateur qui indique le moment où le premier élément de contenu est visible. Mais la mesure actuelle est encore en bêta et peu fiable.

  • Le Speed Index : cet indicateur correspond au délai moyen nécessaire à l'affichage des pixels au-dessus de la ligne de flottaison. Il mesure ainsi la progression de l’affichage de la page. Plus le Speed Index est faible, plus l'affichage de la page est rapide.
    Pour illustrer cette métrique, voici un exemple :
Speed Index
    La page A est à 90% chargée alors que la page B n’est qu’à 20% au bout d’une seconde. La page A aura donc un meilleur Speed Index.

  • Le First Meaningful Paint (FMP) est la métrique qui répond à la question: "est-ce utile?".
    Le concept d '«utile» est très difficile à spécifier d'une manière qui s'applique à toutes les pages Web (aucune spécification n'existe, pour l'instant, mais Chrome l’implémente déjà). Il est malgré tout assez facile pour les développeurs web de savoir quelles parties de leurs pages vont être les plus utiles à leurs utilisateurs.
First meaningfull paint
  • Le Time to Interactive : il s’agit du moment où le contenu interactif principal de la page est affiché et devient interactif, du point de vue de l'utilisateur final. Cette métrique a récemment été découpée en deux : le Time to First Interactive et le Time to Consistently Interactive.

Notez que le First Contentful Paint, le First Meaningful Paint et le Time to Interactive sont des métriques récentes et qu’elles manquent parfois de fiabilité. Malgré cela, les 5 métriques présentées ci-dessus sont reconnues comme étant les plus proches de l’expérience utilisateur. Elles vous seront donc d’une grande aide, à l’approche du Speed Update.

Vous souhaitez connaître les performances de vos pages web et leur potentiel d’accélération ?

Demandez votre diagnostic de vitesse gratuit

VOUS AIMEREZ PEUT-ÊTRE AUSSI...

Pourquoi nous n’avons pas signé l’AMP letter Ce début d’année a vu naître une nouvelle lettre ouverte de mise en garde contre AMP. Pour rappel, AMP (Accelerated Mobile Pages) est la tec...
Classement décembre : la webperf des 40 ténors de ... Ce mois-ci, nous vous proposons un classement exclusivement mobile. Avec l'annonce du Speed Update de Google, ça tombe à pique ! Les tops :...
Classement webperf : les temps de chargement des s... Découvrez comment chargement des sites e-commercele classement webperf de novembre 2017. On sent que noël approche : la plus grande remontée...
Classement : la webperf des 40 ténors de l’e-comme... Vous l'attendiez avec impatience, voici le classement webperf de cet été ! Au programme : des montées fulgurantes mais aussi des chutes doul...