CDN
Nous en parlions dans nos précédents posts (ici ou encore ici), la performance web est un point crucial en période de soldes.
Dans cet article, nous reprenons les différentes questions de nos clients à propos des CDN. Peut-être que comme eux, ces réponses vous aideront à y voir plus clair.

1. A quelle(s) problématiques répondent les CDN ?

Le premier objectif d’un CDN est de réduire la latence des requêtes du navigateur et des réponses du serveur, c’est à dire entre :

  • le moment où la requête est envoyée au serveur web et le moment où celui-ci la reçoit
  • et le moment où la requête est délivrée par le serveur web et reçue par l’utilisateur.

Cette latence est en partie due à l’éloignement géographique du serveur et de l’utilisateur : le CDN va donc permettre de rapprocher le contenu de l’utilisateur.
Cette latence est non-négligeable, surtout quand l’audience est située à l’international.
Les CDN permettent par ailleurs d’améliorer la disponibilité des sites (meilleure tenue en charge) et de réduire la bande passante sur les serveurs d’origine.

2. Quelles sont les limites des CDN ?

Un CDN en tant que tel ne couvre généralement pas l’ensemble du globe. Souvent, un seul CDN ne dessert pas correctement toutes les destinations. Il ne peut donc pas être utilisé pour tous les sites internationaux d’une marque.
En réponse à cette limite, des offres multi-CDN ont vu le jour et permettent d’installer plusieurs CDN à travers le monde et bénéficier ainsi d’une bien meilleure couverture.
Par exemple, “Pour un site hébergé en France, l’amélioration des temps de latence pour un internaute basé en France sera de l’ordre de 30% d’un CDN unique à un multi-CDN, et de 300% pour un internaute situé en Chine.” (source JDN).
Dans la panoplie des CDN, on trouve aussi des CDN régionaux / nationaux (comme SFR en France, Ngenix en Russie ou Azion au Brésil) pour bénéficier des avantages de cette solution à plus petite échelle ou dans les pays très étendus.
En effet, dans certains pays, les CDN globaux ont généralement un seul POP (Point Of Presence), ce qui n’est pas suffisant pour couvrir tous les points de connexion des internautes.
Avec le multiCDN (2 CDN globaux + des CDN locaux), on peut vraiment obtenir une bien meilleure couverture et de meilleures performances.
Autre limite, le CDN ne fait que cacher les objets. Ainsi une page de 3Mo avec 200 objets restera une page lourde à charger, même si une partie est cachée.

3. Un CDN est-il utile pour tous les sites web ?

Pour beaucoup de sites web, un CDN est un réel plus pour les raisons citées plus haut. En revanche, il n’est pas d’une grande aide pour TOUS les sites web. Voici deux exemples :

  • les performances d’un site effectuant peu de trafic, et dont la principale audience est à proximité du serveur, ne s’amélioreront pas de façon significative.
  • si vos pages mettent 10s à se générer et qu’elles ne sont pas cachables ou bien si elles pèsent 10Mo, le CDN ne sera d’aucune utilité.

En effet, les problèmes de performance peuvent aussi se situer au niveau du back-end et du front-end.

livre blanc

4. Est-ce que tous les CDN se valent ?

Le choix d’un CDN est important car les performances varieront selon le fournisseur que vous choisirez, le contenu que vous y cacherez et selon l’éloignement du serveur de cache par rapport à vos utilisateurs.
C’est pourquoi il est important de bien connaître la situation géographique de son audience avant de choisir un CDN.

5. Est-ce que les performances varient aussi pour un même CDN ?

Les CDN peuvent connaître des variations de performance (moments d’indisponibilité ou ralentissements). Ces variations peuvent être liées à :

  • un trafic important sur le CDN à un moment donné,
  • des micro-coupures résultant de problèmes de peering, d’adressage Anycast, d’erreurs de routing du protocole BGP, de pannes matérielles ou encore de problèmes de capacité de caching des serveurs… Bref, tous types de pannes qu’une plate-forme complexe tel qu’un CDN peut rencontrer. Ces micro-coupures peuvent avoir lieu au niveau local ou mondial.
  • sa couverture géographique (comme nous le disions précédemment).

Pour pallier à ces problèmes, il est recommandé d’opter pour une offre multi-CDN.

6. Est-ce que les CDN ont un impact sur la navigation mobile ?

Les CDN rapprochent le contenu pour la navigation mobile au même titre que celle effectuée depuis un Desktop. Les CDN bénéficient donc aussi aux navigations mobiles.

Voici l’exemple d’un site e-commerce pour lequel nous avons simulé l’ajout d’un CDN sur le site mobile :
desktop vs mobile

Si l’écart avec et sans CDN est similaire sur la plupart des données, le Start Render baisse de 19,35% sur mobile (contre 24% sur desktop). Les gains de performance sur mobile semblent donc plus limités que ceux sur Desktop. Cela peut s’expliquer par le fait que la latence et la bande passante des réseaux mobiles sont le principal facteur limitant pour les performances.

7. Est-ce que l’usage d’un CDN garantit un taux de disponibilité de 100% d’un site web ?

Il y a ici 2 points à aborder :

  1. la disponibilité du CDN :
  2. Tous les fournisseurs de CDN garantissent un taux de disponibilité proche des 100%, même en cas de forte affluence ou de problèmes réseaux.
    Les CDN sont en mesure d’assurer un tel taux de disponibilité car ils sont capables de rediriger le trafic vers un autre serveur dans le cas où l’un d’entre eux ne serait pas disponible.
    Ceci dit, il peut tout de même arriver qu’un CDN ne soit pas disponible (cf. la récente indisponibilité de Level 3). Dans ce cas, ce sont des sites entiers qui ne sont plus disponibles. C’est pourquoi il peut être recommandé de mettre du multi-CDN.

  3. la disponibilité des serveurs du site web :

Dans le cas où le(s) serveur(s) d’un site web tombe(nt), la disponibilité du site est en partie assurée par le CDN. En effet les pages cachées sur le CDN continueront d’être accessibles par les utilisateurs. Il est donc nécessaire de rendre un maximum de pages cachable afin d’obtenir le meilleur taux de disponibilité.

8. L’arrivée de HTTP/2 a-t-elle un impact sur les CDN ?

A l’heure actuelle tous les CDN ne supportent malheureusement pas les nouveaux protocoles SPDY/HTTP2. Ainsi, les sites branchés à ces CDN ne bénéficient pas des avantages de SPDY et HTTP/2.
CDN HTTP2
Source : Is TLS Fast Yet?

9. Est-ce que les principaux sites e-commerce utilisent des CDN ?

Non pas forcément. Si la majorité des sites e-commerce utilisent un CDN, nous avons pu constater que 35% du top 20 des sites e-commerce les plus visités en France ne disposent pas de CDN.
Cela peut notamment s’expliquer par le coût que peut représenter une telle solution pour des sites importants mais aussi par l’audience souvent restreinte à un seul pays.

10. Quelle différence entre un CDN et le Front-End Optimization ?

Pour obtenir les meilleures performances, la plupart de nos clients associent le CDN et le Front-End Optimization.

Si les CDN rapprochent le contenu des utilisateurs et ont en ce sens un impact sur la partie dite “middle end”, le FEO quant à lui impacte directement le front-end. Le FEO permet en effet de diminuer le nombre de requêtes, d’en réduire le poids et de prioriser l’ordre de chargement des éléments d’une page directement dans le navigateur.

Reprenons l’exemple du site-ecommerce dont nous parlions ci-dessus. Nous avons simulé l’ajout d’une solution FEO :
gain sur desktop

gain sur mobile
Comme on peut le voir dans le tableau ci-dessus, la combinaison CDN et FEO peut permettre de charger des pages web plus de 2 fois plus vite qu’avec un simple CDN !

11. Comment choisir le bon CDN ?

Le marché des CDN peut paraître assez compliqué. Avant de se lancer vers un fournisseur ou un autre, voici quelques questions à poser :

  • Quelle est sa couverture géographique ? (et où se situe la majorité de vos utilisateurs ?)
  • Comment mesure-t-il la performance de leur solution ? (tous les fournisseurs de CDN vous diront que leur solution est évolutive et qu’elle a de très bonne performance. Mais pour en savoir plus, vous pouvez leur demander comment ils évaluent leur performance ou voir le classement des CDN effectué par Cedexis)
  • Dans le cas où vous auriez besoin de diffuser des vidéos : quels format supporte le CDN ? (flash, windows media…)

N’hésitez pas à demander des démonstrations aux fournisseurs de CDN si vous avez un quelconque doute.

Et dans le cas où vous opteriez pour une solution CDN + FEO, sachez qu’en plus d’optimiser à la volée la partie front-end de votre site, nous intégrerons automatiquement pour vous les CDN que nous aurons identifiés comme les plus pertinents pour votre site.

A lire aussi :

VOUS AIMEREZ PEUT-ÊTRE AUSSI...

Petit Bateau améliore de 10% son taux de conversio... Grâce à Fasterize, Petit Bateau a amélioré ses temps de chargement, l’expérience utilisateur et ses taux de conversion. Nous vous emmenons à...
Webperf et SEO : les Mythes et la Réalité Depuis 2010, la vitesse d'un site est prise en compte par Google et en juillet la vitesse sur mobile sera un facteur de classement officiel ...
La Check-list webperf avant les soldes Les soldes approchent (J-3) et la performance de votre site web sera un axe important de votre réussite. Améliorer les temps de chargement p...
Classement : La webperf du e-commerce en France en... Roland Garros, la Coupe du Monde ... les compétitions ont la cote ces dernières semaines. A notre tour d'animer vos débats avec le classemen...