Première publication sur ITespresso.fr, lundi 11 novembre 2013

A l’occasion de la conférence Velocity (13-15 novembre, Londres), Stéphane Rios, fondateur de Fasterize, aborde l’optimisation de la Web performance (WPO).


Parmi les nombreux indicateurs que livre l’outil Google Analytics, l’un d’entre eux fraîchement intégré va devenir l’un des points critiques à surveiller puisqu’il s’agit d’une note évaluant la performance d’affichage des pages.

Cet indicateur est désormais visible dans le menu « Comportement > Vitesse du site » de Google Analytics.

Si beaucoup considèrent à première vue qu’il s’agit d’un indicateur technique, c’est aussi un précieux indicateur pour les directions marketing, et pour cause : une mauvaise note et c’est autant de visiteurs perdus en raison d’un site lent.

A travers cet indicateur, Google envoie un signal fort à tous les éditeurs de sites web : Ne négligez pas la « WebPerf« .

En d’autres termes, pourquoi dépenser une fortune en achat d’espaces publicitaires, relations presse et opérations marketing si le site qui reçoit le trafic est indisponible ou lent donc inutilisable ?

Lire la suite sur ITespresso


Hello SMX Paris !