Avec l’arrivée des soldes, votre site va devoir faire face à un pic de trafic important. De fait, il risque de rencontrer quelques lenteurs.
Découvrez comment les prévenir et comment y remédier durablement.
 

1. Comment mesurer la vitesse d’un site ?

Pour évaluer rapidement la vitesse d’un site web, vous pouvez effectuer un test sur WebPageTest.
Vous pourrez sélectionner le navigateur depuis lequel vous souhaitez effectuer les tests, le type de connexion (DSL, 3G, cable, etc.), le nombre de test à lancer (nous conseillons de lancer une dizaine de tests afin d’obtenir des résultats médians fiables).
Pour avoir une idée des résultats de votre site en version optimisée, vous pouvez relancer un second test avec l’URL VotreNomDeDomaine.fasterized.com.
Notez que ce second test permet de créer une simulation de votre site optimisé automatiquement. Le niveau de configuration est donc basique.
Si vous étiez amené(e) à optimiser automatiquement votre site, une configuration particulière pourrait être créée afin d’accentuer encore un peu plus les gains de performance.
D’autres outils vous permettront de faire des test de webperf tels que GTMetrix ou encore PageSpeed Insights. En plus de donner une note à votre webperf, ce dernier outil vous donnera quelques conseils utiles à l’amélioration de votre score.

Ces premiers outils vous permettent d’obtenir un “score” à un moment T. De façon à suivre votre webperf sur le long terme, il est recommandé d’utiliser des outils de RUM (Real User Monitoring) tels que Webperf.io ou Dareboost, Newrelic, Pingdom.

 

2. Mieux comprendre les métriques clés

Le Load Time correspond au temps de chargement global d’une page de votre site.

NB : L’attention de l’internaute étant saisie dès l’apparition des premiers éléments, le Load Time ne rend pas compte de la perception de la vitesse du site par un internaute.

Le Start Render est le moment où la page blanche laisse place aux premiers éléments de la page web.

NB. Le Start Render a un impact direct sur la vitesse perçue par l’internaute : plus le Start Render arrive rapidement, plus la sensation de vitesse de l’internaute est forte. Cette métrique indique à l’utilisateur que la page se charge.

Le Speed Index mesure la progression visuelle des parties de la page au-dessus de la ligne de flottaison et calcule un score global indiquant le rythme à laquelle la page s’est affichée sur l’écran. Plus le chiffre est bas, plus la page s’est affichée rapidement.

NB. Le Speed Index est la mesure la plus fiable car elle est basée sur la progression visuelle du chargement de la page. Cette métrique est celle qui exprime donc le mieux l’expérience utilisateur.

Le Visually Complete indique le moment où tous les éléments visuels de la page sont affichés. Il est à différencier du Load Time qui correspond au chargement de l’ensemble de la page (et qui dépasse les éléments purement visuels).

Le Time To First Byte est le moment où votre navigateur reçoit le premier octet, le moment où il reçoit le code à interpréter.
 

3. Comment accélérer son site web ?

Pour accélérer un site web, plusieurs bonnes pratiques de développement existent (concaténation, lazyloading, minification, Gzip, compression, etc.).
Ces optimisations front-end peuvent être réalisées soit par les équipes techniques en interne, soit par un logiciel à installer sur ses serveurs, soit par un logiciel en SaaS de type Fasterize. Chaque solution a ses propres avantages et inconvénients :

Développement en interne
Avantages : sur-mesure, réactivité, flexibilité.
Inconvénients : temps passé par l’équipe technique à développer et maintenir la performance web, compétences particulières nécessaires, veille constante des évolutions des bonnes pratiques à suivre et à appliquer, adaptation à tous les navigateurs et devices.

Logiciel à installer sur ses serveurs
Avantages : bonnes pratiques immédiatement appliquées.
Inconvénients : nécessite un temps d’installation et de configuration, nécessite de l’expertise technique, nécessite de la maintenance.

Solution SaaS
Avantages : mise en place simple et rapide, expertise du sujet, évolution constante du service, gain de temps (mise en place rapide), coût maîtrisé (choix d’une formule forfaitaire), aucune maintenance et exploitation de la part du client.
Inconvénients : solution générale (à configurer selon les sites).

Vous voilà initié à la webperf pour affronter les soldes.
Il ne vous reste plus qu’à vous lancer !

N’hésitez pas à (re)lire notre article “4 conseils pour tenir la charge pendant les soldes