Nous le savons depuis plusieurs semaines : le prochain grand changement dans le monde du référencement, c’est l’arrivée du mobile friendly dans l’algorithme de Google ! En bref, si votre site est compatible mobile, vous gagnerez des points auprès du gourou du référencement.
Il y a quelques jours, nous avons lu un article intéressant publié par Olivier Andrieu sur le site abondance.com, qui explique un peu plus en détails de quoi il retourne.
SEO rapidité

Ce qu’il faut savoir sur la mise à jour de Google

On apprend notamment que :

  • L’algorithme ne touchera que les résultats du moteur mobile de Google. Votre référencement sur desktop ne devrait donc pas bouger suite à cette mise à jour.
  •  

  • Le lancement se fera directement au niveau mondial (et non pas aux Etat-Unis d’abord). « Le « switch » sera donc unique et pour tous les pays. »
  •  

  • Pour bénéficier de cet avantage, votre site n’est pas tenu d’être en responsive design. Vous pouvez avoir un site mobile sur une URL différente ou détection du user-agent. Les 3 méthodes sont supportées par Google.
    De plus, cette mise à jour s’appliquera sur une base « page par page ». Ainsi si vous avez seulement quelques pages optimisées mobiles : celles-ci seront boostées par Google, quand bien même tout votre site n’est pas « mobile friendly ».
  •  

  • Mais (et c’est là que nous souhaitions réagir) : « L’algorithme du 21 avril ne prend pas en compte la vitesse de chargement des pages (pourtant importante sur mobile). »

Ce dernier point fait échos à quelques articles que nous avons publiés ces derniers jours sur le « Red Slow Label » et l’importance des performances d’un site sur le SEO.

Que penser alors de la rapidité sur mobile ?

Si l’algorithme de Google ne prend pas en compte la rapidité des sites mobiles pour l’instant, il ne faut pas oublier que la vitesse de chargement est un critère pris en compte par Google.

D’autre part :

    • la vitesse de chargement serait la première qualité recherchée par les mobinautes (à 41%) [1] et ils seraient 74% à abandonner leur navigation mobile, sur un site qui mettrait plus de 5 secondes à s’afficher [2]

 

    • en optimisant un site web et avec lui son site mobile, on améliore le taux de conversion sur mobile et cela, dans des proportions bien plus fortes que sur desktop

      tx conversion mobile
      source : chiffres issus d’un cas client

 

    • le temps de réponse serveur aurait un impact sur le SEO [3]:étude moz SEO

 

  • selon une étude de cas menée par www.leparisien.fr, l’accélération du site a permis de doubler le trafic et le temps moyen passé sur le site, et de réduire le taux de rebond pour les utilisateurs issus du référencement naturel. [4]

Restez donc vigilant et veillez à garder une bonne performance !

A lire aussi :

Sources :
[1] D’après une étude menée par Netbiscuits à l’été 2013.
[2] D’après une étude menée par Mobilosoft en mai 2012.
[3] Selon l’article “Improving Search Rank by Optimizing Your Time to First Byte” de Moz
[4] Selon le Use Case du Parisien présenté lors du SEO Camp’US 2015 par Guillaume Giraudet et Sacha Morard

Image : Freepik from www.flaticon.com is licensed by CC BY 3.0

VOUS AIMEREZ PEUT-ÊTRE AUSSI...

Le Early Hint ou comment précharger les assets d’u... Peut-être avez-vous déjà entendu parler du Early Hint ? Ou peut-être du code HTTP 103 ? Cette fonctionnalité, en cours de standardisation pa...
Traffic Limiter : pour activer le système de déles... En période de soldes ou pendant le Black Friday / Cyber Monday, une page de débordement - ou système de délestage - permet de définir un nom...
Time To Interactive : le décrypter, l’analyser, l’... La perception de vitesse de chargement d’un site web est une expérience qu'aucune métrique ne peut pleinement saisir. Au cours de l'expérien...
Webperf et automatisation : les challenges 2019 Fasterize accélère la vitesse de chargement des sites web, et ce de façon automatisée. Si la rapidité d’un site web est un challenge, l’auto...