ecommerce performanceVous le savez, chaque mois nous publions en partenariat avec le JDN, le baromètre webperf classant les leaders du e-commerce français selon la rapidité de leur site web.
Cette fois-ci encore, nous avons souhaité faire le point sur leur gestion de la performance e-commerce en période de soldes.
Alors juste avant de vous replonger dans vos stratégies web diverses et variées (et oui c’est déjà l’heure pour les e-commerçants de préparer les fêtes de fin d’année et les soldes qui suivent), nous vous proposons de prendre juste un peu de recul à travers cette analyse.

Nous en profiterons par ailleurs pour vous rappeler quelques optimisations clés pour avoir un site rapide et qui tienne la charge. C’est parti !

Le tableau ci-dessous classe les 20 sites e-commerces français les plus visités selon leur performance. Ce tableau compare les données des semaines du 9 et 16 juin 2015 (les deux semaines précédant le début des soldes) à celles du 24 juin et du 1er juillet 2015 (les deux premières semaines des soldes étant généralement les plus critiques).
La métrique que l’on prend en compte ici est le Speed Index qui détermine le rythme auquel se charge une page. Pour en savoir plus sur le Speed Index, nous vous invitons à lire cet article >>

classement-soldes
En comparaison à nos analyses mensuelles sur le JDN, on voit ici que le classement a connu quelques chamboulements. Qui sont les e-commerçants ayant le mieux passé les soldes et pourquoi ?

Les 3 plus belles remontées

Podium remontée
Zalando, Cdiscount et Decathlon ont amélioré leur Speed Index respectif de 16, 11 et 5%, ce qui leur permet d’afficher de meilleures performances en moyenne pendant la période des soldes.
Mais dans ce classement c’est surtout Zalando qui se démarque.
Courbe Zalando
Un Speed Index plus stable dans les premiers jours de soldes suffit à faire gagner 7 places au pure player de la chaussure, par rapport à la période avant soldes où le Speed Index a connu des pics : était-ce dû à la préparation des soldes ?
Au mois de juin/juillet, Zalando se situait plutôt à la 11/12ème place du classement. On peut en déduire qu’ils ont accordé l’attention nécessaire à la webperf afin de leur assurer un site rapide pendant la période des soldes, cruciale pour les e-commerçants dans la mode.

Les 3 plus grosses chutes

podium chute
Pour ce qui est des chutes dans le classement, la plus douloureuse est pour Darty avec 6 places perdues. Son Speed Index augmente de 34% entre la période avant soldes et le début des soldes.
Pourtant, l’entreprise leader dans la distribution de l’électroménager avait semble-t-il bien préparé les soldes :
Speed Index Darty

On peut voir en effet que le site avait amélioré sa performance juste avant les soldes. Mais le jour J lui aura causé du tort et son Speed Index explose.

Effet similaire pour Castorama qui voit son Speed Index varier de 19% entre les périodes avant et pendant soldes :
Speed Index Castorama
La Fnac quant à elle n’apparaît pas sur ce second podium et pourtant : son Speed Index augmente de 21% entre les deux périodes (une variation plus importante que pour Castorama et La Redoute) ! La webperf semble donc avoir été un point compliqué aussi pour la “Fédération nationale d’achats”.
Toutefois, cela ne suffit pas à lui faire perdre des places au classement, le dernier (Leclerc) étant bien loin derrière.

Comme on peut le voir au travers de cette analyse, la webperf est un sujet complexe, y compris pour les ténors du e-commerce français : elle est en constante évolution, nécessite du temps, des ressources et un degré d’expertise important. Et pourtant la webperf n’en reste pas moins essentielle !

Alors comment gérer sa webperf ?

Nous avons déjà écrit quelques articles sur le sujet qui pourraient vous intéresser :

Et voici 3 optimisations supplémentaires qui pourront vous aider :

    1. La compression des images
      Vous ne l’avez que trop entendu. On ne cesse de le répéter. Et pour cause, nombreux sont les sites qui affichent encore des images bien trop lourdes.
      Par exemple, Carrefour a vu le poids de ses pages augmenter significativement (+54%) juste en rajoutant un habillage pour les soldes, habillage dont le poids aurait pu être divisé par 10 …
      C’est un phénomène récurrent : les images d’un site ne sont que rarement compressées (qu’elles proviennent des webmasters ou des producteurs de contenu), ce qui ralentit la navigation des internautes.

 

    1. Le Smart Cache
      Souvent les pages web sont non-cachables car elles disposent d’une petite partie dynamique (les identifiants du client ou encore son panier). Pour contourner ce problème, le Smart Cache permet de dissocier le chargement des zones dynamiques, des zones statiques d’une page web. Ainsi il est possible de cacher les éléments statiques de la page et de charger les éléments dynamiques en parallèle en Ajax.
      C’est d’ailleurs une fonctionnalité qui sera disponible pour tous nos clients dans quelques semaines.

 

  1. La page de débordement
    Certes la page de débordement n’est pas une optimisation de la performance en tant que telle. Elle permet cependant de mieux gérer le flux de visiteur, de ne pas les perdre en cours de route et de préserver les serveurs.
    Pour en savoir plus sur la page de débordement >>

 

Besoin d’un coup de main pour améliorer et/ou maintenir vos performances ?

 

A lire aussi :