« Le cash c’est fondamental bébé »

(ie. bien utiliser le cache c’est critique)

Nous avons décidé de vous présenter des facettes de notre service à travers plusieurs articles sur les fondamentaux de la performance web.
Cet article s’attaque à un des piliers de la webperf : la gestion du cache. Attention, ce n’est pas un cours exhaustif sur le cache, mais juste un focus sur une fonctionnalité que nous proposons 😉

Pour obtenir un site web rapide, une bonne gestion du cache est primordiale.

Les sites web incluent de nombreuses ressources statiques (ie. qui ne changent pas fréquemment) comme les CSS, les images, le Javascript, le Flash, les polices, etc… Ces ressources mettent du temps à se télécharger sur le réseau et augmentent significativement le temps de chargement de la page.
N’allez pas croire que lorsque l’on dispose de plus de bande passante sur nos réseaux, ce n’est pas important. En effet, pour chaque ressource, il faut quand même faire une requête et cela prend un temps incompressible : c’est la latence.

Ainsi, pour qu’une page se charge plus vite, il faut tout simplement faire le moins de requêtes possibles. Et le cache permet d’économiser des requêtes.

Pour garantir une bonne expérience utilisateur lors de toute la navigation et des sessions de navigations suivantes sur un site, il est donc important de régler correctement son cache côté serveur (et avec Fasterize, c’est ultra simple).

Des pages toujours plus lourdes et complexes

Aujourd’hui, bien gérer son cache est devenu incontournable du fait de l’augmentation régulière du poids des pages. Il suffit de regarder ce graphique extrait du site http://httparchive.org/ :

En moyenne les pages pèsent aujourd’hui près de 1,7Mo et contiennent 93 requêtes !
Cela représente une hausse d’environ 250% depuis novembre 2011 !

Heureusement, tout est prévu

D’un point de vue technique, la gestion du cache est intégrée au protocole HTTP et permet de cacher les ressources sur des serveurs de cache comme Varnish ou Nginx, dans les navigateurs ou bien sur des serveurs intermédiaires de cache (comme ceux des CDN, Content Delivery Network, réseau de serveurs de cache répartis géographiquement). Lorsqu’une ressource est mise en cache par un navigateur, un serveur de cache ou un CDN, les navigateurs peuvent directement utiliser leur version locale plutôt que de la télécharger sur le serveur d’origine. C’est une requête de gagnée.
Le ratio entre le nombre de requêtes cachées et le nombre de requêtes total s’appelle le taux de cache.

Le taux de cache est donc un indicateur fondamental de sa performance.
Plus le taux de cache est important, plus les éléments d’un site peuvent être cachés, plus celui-ci est rapide lors de la navigation. En effet, toutes les ressources statiques sont alors déjà téléchargées.

Un taux de cache élevé a plusieurs avantages pour un éditeur de site web :

  • vous réduisez le temps de chargement de votre site
  • vous réduisez votre consommation de bande passante (le navigateur ne télécharge même pas les images)
  • vous allégez la charge des serveurs (votre serveur web sert plus de pages HTML ou de scripts PHP que d’objets statiques)

Fasterize vous simplifie la gestion du cache

Nous constatons chez beaucoup de clients que les headers de cache ne sont pas correctement complétés. Cela vient d’un CMS peu souple, d’une impossibilité de modifier la configuration du serveur chez l’hébergeur et même des serveurs de cache mal configurés …

De notre côté, nous avons mis en place une gestion simple des règles de cache via notre interface.

En un clic, vous pouvez régler le temps de rétention des ressources statiques dans le cache (côté Fasterize et côté navigateur).

Il est aussi possible de mettre en cache des pages HTML ! Beaucoup de pages d’accueil ou de landing pages sont en réalité statiques (elles ne sont pas modifiées selon la session du client). Il est souvent impossible avec un CMS de régler les headers de cache pour une page donnée. Avec Fasterize, cela se fait tout simplement.

Bref, au delà de ce que nous pouvons apporter, vous aurez compris l’importance du cache dans l’optimisation des performances de votre site donc si vous n’avez pas encore mis en place de cache, ne tardez pas !

Dans les prochains articles, nous évoquerons comment nous utilisons les techniques de cache pour notre moteur interne et nous aborderons plus en détail le sujet des CDN.

Si vous souhaitez en savoir plus sur notre service et sur le potentiel d’accélération de votre site, lancez-vous, demandez une démo !


Hello SMX Paris !